Résineux et pH du sol

Débuter en BRF

Modérateur : Modérateurs

jpain
Néophyte
Néophyte
Messages : 82
Enregistré le : mar. mars 20, 2007 9:12 pm
Localisation : Yonne
Contact :

Re: Résineux et pH du sol

Messagepar jpain » ven. janv. 01, 2016 1:21 am

erudìhen a écrit :La méthode pour le compost de broussailles version résineux :
Il s'agit de ne rassembler que branches mortes et aiguilles mortes de conifères & n'utiliser aucune partie fraîche. Le résultat de ces soutirages de litière coniférienne est laissé immergé dans l'eau pendant 1 semaine. Le tout est ensuite entassé et foulé en meule basse compacte, puis laissé à précomposter 3 semaines. Après quoi le tas est défait et reconstruit en meule haute non-compactée, qu'on laisse composter 3 semaines.


Désolé de te contredire mais où à tu péché cela ??

C'est exactement le contraire ;

Récolte de végétaux frais et vif de toutes essences puis après ...laissé immergé dans l'eau pendant 1 semaine. Le tout est ensuite entassé et foulé en meule basse compacte, puis laissé à précomposter 3 semaines. Après quoi le tas est défait et reconstruit en meule haute non-compactée, qu'on laisse composter 3 semaines..

Référence Les Méthodes Jean PAIN : http://www.jean-pain.com/mjp.php

Pour nous la litière est INTOUCHABLE car elle fait partie de la sauvegarde de la forêt. Nous prélevons que de la matière fraiche en dépressage du milieu en zone incendiable et les rémanants lors de l'exploitation standard. Le bois morts, les souches, les feuilles et aiguilles font partie de l'entretient de la litière forestière et ne doivent en aucun cas être extraite du milieu au risque de l'appauvrir.

Bonne Année à tous.

Etienne


"La reforestation sera le signe et l'oeuvre de l'authentique Civilisation" Jean PAIN

Avatar de l’utilisateur
erudìhen
Membre régulier
Membre régulier
Messages : 312
Enregistré le : jeu. juil. 28, 2011 10:48 am
Contact :

Re: Résineux et pH du sol

Messagepar erudìhen » ven. janv. 01, 2016 6:46 pm

Les ramassages des feuilles mortes et les brindilles tombées sont soumis aux réserves habituelles (station fertile, parcimonie, nécessité), tout comme le sont les exports de sous-végétations ou de rémanents forestiers. Mariano Bueno donne cette variante du compost de broussaille dans son livre sur les composts. Ce dernier ne demandant que des aiguilles sèches et brindilles sèches de résineux, à l'exclusion de toute autre matière, ça vaut sûrement le coup d'essayer selon l'endroit où on se trouve.
«J'ai perdu mon temps ; la seule chose importante dans la vie, c'est le jardinage».

jpain
Néophyte
Néophyte
Messages : 82
Enregistré le : mar. mars 20, 2007 9:12 pm
Localisation : Yonne
Contact :

Re: Résineux et pH du sol

Messagepar jpain » ven. janv. 01, 2016 7:21 pm

Il ne peut pas avoir de "variante" du "compost de broussaille" surtout comme expliqué.
Le BRF est une variante de la Méthodes Jean PAIN car la base et la même, matière vive et ligneuse et le Professeur LEMIEUX c'est inspiré des travaux de Jean PAIN sans les dénaturer.
Que Mariano Bueno face un compost comme il l'explique ne me dérange absolument pas, même mais qu'il le rapproche du "compost de broussaille" cela me gène beaucoup car l'on s'éloigne de l'idée (matière vive et ligneuse) et engendre une confusion, comme par ailleurs, l'emploie du mot compost qui est inapproprié dans le cadre de la Méthodes Jean PAIN puisqu'il n'y a pas de minéralisation. Je préférerais bois broyé fermenté BBF :D
Mais je ne poursuivrais ce sujet pour ne pas engendrer une polémique stérile, mais tout essais et expérimentations sont indispensable à l'avancement de la connaissance.

Bon jardinage.

Etienne BONVALLET
"La reforestation sera le signe et l'oeuvre de l'authentique Civilisation" Jean PAIN

Avatar de l’utilisateur
erudìhen
Membre régulier
Membre régulier
Messages : 312
Enregistré le : jeu. juil. 28, 2011 10:48 am
Contact :

Re: Résineux et pH du sol

Messagepar erudìhen » sam. janv. 02, 2016 9:33 pm

C'est en tout cas un compost jeune de résineux, donc le matériau de base est énormément ligneux et en même temps riche en hémicelluloses s'il est bien desséché, et de plus gros volumes sont à traiter, pour citer M. Bueno (en espagnol dans le texte) :

"Le compost de feuilles

En automne et hiver il s'accumule souvent de grandes quantités de feuilles mortes sous les arbres. Ces feuilles étant riches en carbone et pauvres en azote, leur décomposition est souvent lente et difficile. Lorsque l'on dispose de grands volumes de feuilles le mieux est de les composter séparément, afin d'obtenir un compost ou broyis particulièrement fibreux qui se substitue parfaitement bien à la tourbe.

Les feuilles mortes ne se traitent pas toutes de la même manière. Celles de bouleaux, érables, frênes, et de la plupart des arbres fruitiers, se décomposent facilement mais comme elles se tassent facilement il faut les mélanger à d'autres débris végétaux portants pour éviter toute putréfaction anaérobie, ce qui résulterait en un compost asphyxié. Pour éviter ceci, nous alternons une couche de feuilles (environ 25 cm d'épaisseur) avec une couche de broyat d'élagage (une couche de 2 cm suffit) et d'autres résidus végétaux issu de cuisines. On y ajoute également des tontes ou de la poudre de corne (1 kg de corne pour 1m3 de compost de feuille).

La dernière couche sera composée de feuilles. Le tas de compost sera ensuite protégé pour éviter que le vent d'automne ne l'emporte. Au bout d'un mois, ce tas est remué et aéré à l'aide d'une fourche.

[...]

Une méthode particulière est le compost de conifères, dans lequel ne s'utilisent que branches et feuilles mortes de résineux (pin, sapins, cyprès...) sans aucun mélange avec d'autres matériaux.

Il faut au préalable les submerger dans l'eau pendant 7 jours. Après ces 7 jours d'imbibition, le matériau est mis en tas et laissé à fermenter 21 jours. Une fois passé ce délai de fermentation, le tas est défait, aéré et reformé en tas définitif de forme trapézoïdale, selon les proportions suivantes : grande base de 5 m, hauteur de 3,5 m et petite base de 2,5. Une fois la construction du tas terminée, nous le couvrons de terre et de branches, et le laissons maturer 3 mois."
«J'ai perdu mon temps ; la seule chose importante dans la vie, c'est le jardinage».

jpain
Néophyte
Néophyte
Messages : 82
Enregistré le : mar. mars 20, 2007 9:12 pm
Localisation : Yonne
Contact :

Re: Résineux et pH du sol

Messagepar jpain » sam. janv. 02, 2016 10:32 pm

Je vois que "compost de broussaille" devient "compost de conifères", donc dans ce cas je n'ai pas de remarque à faire si ce n'est que M. BUENO fait les expérimentation qu'il veut. Simplement il faut un minimum de rigueur dans les interventions au risque créer des confusion dans l'esprit des lecteur.

Jean PAIN était un homme excessivement rigoureux qui ma passé cette rigueur indispensable lorsque l'on expérimente.

Etienne
"La reforestation sera le signe et l'oeuvre de l'authentique Civilisation" Jean PAIN


Retourner vers « Préparation du BRF »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité