Ortie-Rose :les conseils La Marelle : Le jardin sauvage

Parce qu'il est plus facile d'échanger quand on se connait, merci de vous présenter ici avant d'écrire sur un autre sujet. Vous pouvez vous présenter vous et votre environnement, expliquer quelles sont vos attentes, vos projets, vos idées etc... N'hésitez pas à écrire ce que vous avez envie d'exprimer.

Modérateur : Modérateurs

ortie rose
Néophyte
Néophyte
Messages : 2
Enregistré le : lun. avr. 04, 2016 4:32 pm
Contact :

Ortie-Rose :les conseils La Marelle : Le jardin sauvage

Messagepar ortie rose » jeu. avr. 14, 2016 7:51 am

Bonjour !
Toute nouvelle en Bourgogne et jardinière depuis des décennies , je donne des conseils en biodynamie par l'intermédiaire d'un Blog , et bientôt d'une auto entreprise :Ortie-Rose et je mets en application dans mon jardin , cela me permets entre autre de faire les démos en photos ; comme j'ai une grande maison je propose également d'accueillir des visiteurs : c'est La Marelle .
Le jardin est à l'abandon depuis des années , et la cour est extrêmement tassée , je suis donc à la recherche de bois raméal ... je suis assez étonnée ; étant entourée de forêts ( pas loin du Morvan) de voir que le bois d'élagage reste sur place ... avez vous des indications sur ce qui se pratique dans la région ( c'est en cherchant des infos que je suis tombée sur ce site :D )
http://blog.ortie-rose.fr/]
Merci



Avatar de l’utilisateur
erudìhen
Membre régulier
Membre régulier
Messages : 312
Enregistré le : jeu. juil. 28, 2011 10:48 am
Contact :

Re: Ortie-Rose :les conseils La Marelle : Le jardin sauvage

Messagepar erudìhen » dim. avr. 17, 2016 3:34 pm

Probablement demander à l'entreprise et/ou la ville responsable du chantier pour avoir les tas, si possible même broyés et livrés. Sinon contacter les plate-formes de compostage proches (voir sur sinoe.org), elles peuvent fournir du divers broyé, ça s'utilise seulement en mulch.
Une méthode brf correcte doit avant tout reposer sur la production in-situ de son bois raméal, même si pour commencer en importer est inévitable. 1 part de taillis pour 4 part de culture suffit bien quand la terre est humifère (25m² de taillis à côté de 100 m² de jardin), ou bien encore 7 m.l. de haie ou 2 trognes pour 100 m² de jardin, ou encore un mélange de tout ça. Même sans calcul, à l'estime, le principe de base est de planter dans sa haie les ligneux identitaires à sa biorégion, et plus ça pousse, plus ça fait de rameaux à mettre au sol, plus l'endroit est fertile (voir la conférence de Bourguignon de 2007, retranscription ici).

Il existe une bonne documentation gratuite consultable en ligne sur le milieu naturel bourguignon sur SIDE Bourgogne, en vrac on a :

Les habitats naturels et les espèces d'intérêt communautaire en Bourgogne : comment mieux les prendre en compte dans les aménagements ? (pdf compilé)

Inventaire des zones humides de la Bourgogne (partie 1 partie 2)

Alterre-Bourgogne, les sols un support vivant

Altas des paysages de la Nievre

Atlas des paysages de la Côte-D'or

Atlas des paysages de l'Yonne

~500 documents en ligne rien que pour la Bourgogne...

Un seul document sur les brf : Rapport d'activité du colloque "Développer les BRF..." (2010)

& tant qu'à faire voir les Cahiers natura 2000 (Tome 1 - Tome 2 - Tome 3 - Tome 4.1 -Tome 4.2 - Tome 5 - Tome 6 - Tome 7)
«J'ai perdu mon temps ; la seule chose importante dans la vie, c'est le jardinage».

ortie rose
Néophyte
Néophyte
Messages : 2
Enregistré le : lun. avr. 04, 2016 4:32 pm
Contact :

Re: Ortie-Rose :les conseils La Marelle : Le jardin sauvage

Messagepar ortie rose » lun. janv. 23, 2017 3:59 pm

:-( Il vaut mieux tard que jamais
Merci pour toutes ces infos .
Je n'avais pas reçu le message , je viens juste de tomber dessus en faisant une recherche sur Google .
Dsl


Retourner vers « Présentez-vous et votre jardin »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités