Le foodscaping : un décor comestible

Une pratique tendance, le foodscaping est un aménagement comestible à effectuer dans le jardin. De ce fait, il est bénéfique du côté esthétique ainsi qu’au niveau de la consommation. Pourtant, pour bien réussir ce jardin, le mieux est de bien choisir les plantes à semer et de bien étudier son emplacement pour une meilleure association.

Bien choisir ses plantes

L’aménagement d’un jardin potager est une des bonnes pratiques du foodscaping. Si auparavant, un jardin se limite seulement sur la plantation des fleurs, depuis quelque temps le fait de consommer des fruits ou légumes sur son espace extérieur devient une alternative réalisable. Peu importe la surface à aménager, ce jardin peut trouver une place tout en apportant une touche amusante. Afin de le réussir, il est indispensable de bien choisir les plantes à cultiver.

Pour une bonne cueillette tout au long de l’année, les plantes à cultiver doivent être les mieux adaptées. Les fruits et légumes qui poussent vite sont les plus favorables, soit un mois et demi comme la carotte, la fraise, la laitue, le melon, la betterave ou le concombre. Or, il faut bien les entretenir et bien les placer.

Les meilleures plantes à associées

Comme tout type de jardin, l’adoption du foodscaping doit associer propreté et esthétisme. Cela se joue surtout au niveau de l’entretien et des emplacements des plantes. À part les conditionnements de la terre ainsi que son arrosage, il est à prendre compte que certaines plantes ne doivent jamais s’associer, car il se peut que l’un empêche l’autre de s’accroître normalement.

Comme mauvaise association, l’ail et les haricots sont déconseillés. Si le persil se mélange parfaitement avec la laitue dans une préparation culinaire, dans un potager, ils ne peuvent pas s’allier. Par contre, il existe bien des plantes à la fois bénéfiques contre les insectes nuisibles et qui s’entraident également pour leurs croissances. Les fraises et betteraves peuvent s’associer facilement avec l’ail pour être protégé des insectes, puisque ce dernier a une propriété antiseptique. La carotte et le poireau peuvent également éliminer les parasites du potager. D’ailleurs, le fait de planter la menthe peut aussi chasser les fourmis avec sa propriété aromatique.