Bonsaï : une tendance zen pour l’intérieur

Connu comme une œuvre d’art, le bonsaï est un arbre en pot qui se distingue par sa taille et sa forme. Devenu une tendance dans le jardinage, sa présence peut apporter une touche zen dans le décor, que cela soit en intérieur qu’à l’extérieur. Mais pour l’intérieur, il est important de considérer les types de plantes à adopter.

Une œuvre d’art décoratif

Une preuve vivante de la culture japonaise, le bonsaï fait partie du jardinage en pot. En général, il relève du concept que les arbres sont réduits en petite taille pour tenir dans un pot. Bénéfique pour l’espace, il est souvent classé comme un art, car le fait d’adopter ce style nécessite des techniques particulières à ne pas négliger. Ceci dit, chaque bonsaï est unique, son taillage fait invoquer les inspirations et la personnalité de son propriétaire.

Encore mieux, cette plante fait partie des pièces maîtresses pour constituer un jardin zen. Cela s’explique sur le fait que sa présence apporte une paix intérieure tout en reflétant la merveille de la nature. Cette présence zen est également possible en intérieur lorsque le bonsaï fait partie du décor intérieur.

L’adopter pour l’intérieur

Puisque le bonsaï est un arbre en pot, il est de ce fait facile à manier et à déplacer. Pourtant, les types de plantes pour l’intérieur se différencient des plantes à adopter pour l’extérieur. Généralement, une plante s’adapte mieux dans un environnement externe puisqu’elle a besoin de soleil et plus d’aération. Ainsi, les plantes les plus adaptées pour un bonsaï d’intérieur sont les Crassula ou arbre de Jade, les arbres à plume ou Sageretia, les Carmona ou arbre à thé ainsi que le Ficus qui est la plus facile à entretenir.

Dans ce cas, il existe trois facteurs clés pour bien entretenir son bonsaï d’intérieur. L’humidité de la plante doit être suffisante, la pulvériser d’eau à plusieurs reprises la ravira. Malgré cela, il a besoin d’être surveillé de près pour connaître le bon moment d’arrosage. La lumière joue également un rôle pour l’épanouissement d’une plante, la lumière artificielle peut en effet compenser la lumière naturelle dont elle a besoin. Pas n’importe quelle lumière, les ampoules horticoles sont les plus adaptées. Puis, la température peut varier selon les types d’arbres. Pour les arbres subtropicales, la basse température est la plus appropriée tandis que les arbres tropicaux ont besoin d’une température plus élevée.